Les chaires

Les chaires

La chaire cybersécurité sur l’analyse de la menace (INRIA / CentraleSupelec)

L’objectif est de protéger les individus, les sociétés et les infrastructures des cyberattaques. Le but est de lettre au point des techniques de détection automatique des logiciels malveillants (malwares), capables de détecter et d’empêcher de cyberattaques. La chaire réunit les compétences de différents secteurs de la sécurité et de l’intelligence artificielle ainsi que des universitaires, des industriels et des militaires, pour garantir que les techniques couvrent bien tous les scénarios possibles.

La chaire cyberdéfense des systèmes navals (École navale)

Créée fin 2014, elle vise à stimuler la recherche et la formation dans le domaine de la cyberdéfense du domaine maritime. Elle est située sur le site de l’Ecole Navale à Lanveoc-Poulmic. En partenariat avec l’IMT Atlantique, Région Bretagne, Thales et DCNS, la chaire encadre plus d’une douzaine de sujets de recherche (doctorats et post-doctorats) avec plus d’une dizaine de chercheurs encadrants.

La chaire cybersécurité des infrastructures critiques – CNI (Fondation Mines-Télécom)

Initiée le 25 janvier 2016, la chaire Cyber CNI a pour objectif de contribuer au développement, au niveau international, des activités de recherche et de formation dans un domaine devenu une priorité nationale : la cybersécurité des infrastructures critiques (réseaux d’énergie, processus industriels, usines de production d’eau, systèmes financiers, …). Elle est portée par l’IMT Atlantique en collaboration avec Télécom Paris Tech et Télécom SudParis ainsi que la région Bretagne et huit partenaires industriels : Airbus Defense and Space, Amossys, BNP Paribas, EDF, La Poste, Nokia, Orange et Société Générale.

 

La chaire Critical National Infrastructures est cofinancée par l’Union européenne. L’Europe s’engage en Bretagne avec le Fonds européen de développement régional.

logo européen

La chaire cyberdéfense (Saint Cyr)

Créée en 2012, elle a pour objectif de développer une réflexion scientifique de premier plan sur les dimensions stratégiques du cyberespace. Rattachée aux Écoles de Saint Cyr Coëtquidan, la chaire vise à compléter les travaux scientifiques déjà en cours en abordant le domaine cyber sous l’angle des sciences humaines et sociales (SHS). En partenariat avec Sogeti et Thales, les recherches sont menées autour de cinq axes principaux : mutations cyber et forces armés, facteurs humains, études comparatives des stratégies nationales du cyberespace, mesure de la menace, territorialisation du cyberespace.