Présentation du pôle

Présentation du pôle

Faire converger les compétences

Initié en 2014 par le ministère des Armées (pacte défense cyber) et par le Conseil régional de Bretagne (pacte d’avenir) avec une portée nationale et un objectif de rayonnement international, le Pôle d’excellence cyber s’appuie sur le tissu académique des universités et grandes écoles, et sur l’innovation des laboratoires du CNRS et de l’INRIA avec les partenaires nationaux ou d’autres territoires européens.

Le Pôle d’excellence cyber a pour missions de stimuler le développement de :
• L’offre de formation en cybersécurité (initiale, continue, supérieure/technique, SHS Droit, etc.),
• La recherche académique en cybersécurité (AGP, LHS, C-Cube, CLORA, etc.),
• La base industrielle et technologique de cybersécurité des différents laboratoires français, avec une attention particulière portée à l’innovation des PME-PMI pour porter ces savoir-faire à l’export.

Le Pôle d’excellence cyber répond ainsi à trois enjeux majeurs, au profit de la communauté nationale de cyberdéfense et de cybersécurité :
• Disposer des compétences nécessaires pour répondre aux besoins de développement d’une filière souveraine et européenne,
• Disposer d’une offre de recherche en adéquation avec les besoins des ministères, des régions, et des industriels du domaine,
• Disposer de produits et de services de confiance pour l’ensemble des acteurs français et européens.

Une organisation horizontale, collaborative et en réseau

La gouvernance du Pôle d’excellence cyber, structuré en association Loi 1901

Le Pôle associe des acteurs civils et militaires, publics et privés, académiques et industriels, en s’appuyant sur leurs compétences et leurs champs d’intervention respectifs.

Des groupes de travail spécialisés par thématique (formation, recherche, développement industriel, plates-formes, référentiel, certification, enjeux sociétaux du numérique, etc.) réunissent l’ensemble des membres et partenaires du Pôle.

Cette approche pragmatique offre au Pôle d’excellence cyber la meilleure concertation possible entre les différents acteurs, dans un souci permanent de cohérence, d’efficacité, de réactivité et de fonctionnement en mode projet.

Les actions concrètes et les résultats du Pôle, ce sont par exemple:

  • quatre chaires industrielles concernant la cyberdéfense, la cyber navale (Ecole Navale), l’analyse de la menace (CentraleSupélec) et les systèmes industriels critiques (IMT-Atlantique),
  • plus de 20 nouvelles formations dont le mastère spécialisé conduite des opérations et gestion de crises en cyberdéfense,
  • 12 M€ sur 6 ans investis en thèses (dans le cadre de l’AGP), post doc et séminaires scientifiques;
  • 6,3 M€ en plates-formes de recherche et de formation (le Pôle est force de proposition dans le CPER Cyber SSI).

Outre le ministère des Armées et la Région Bretagne, le Pôle d’excellence cyber compte aujourd’hui une quarantaine de membres actifs :

  • les universités et grandes écoles françaises de la cybersécurité,
  • les principaux laboratoires de recherche cyber du CNRS et de l’INRIA,
  • des grands groupes (des spécialistes ou des utilisateurs, Airbus Cyber Security, Bertin IT, Capgemini, DCI, EDF, La Poste, Naval Group, Nokia, Orange, Sopra Steria, Thales, OVH,
  • et des PME/PMI innovantes souvent issues des laboratoires de recherche.
Photo de l’écran d’un expert en cybersécurité