Ingénieur Centrale Supélec – Mines-Télecom : Mastère Spécialisé Cybersécurité – Cesson-Sévigné

Objectif et présentation

Formation co-organisée par Centrale-Supélec et l’Institut Mines-Télécom. L’objectif de ce mastère spécialisé est de former des cadres hautement qualifiés en mesure d’appréhender dans toutes leurs dimensions, les problématiques liées à la sécurité des systèmes d’information. Il est réalisé en partenariat avec Centrale-Supélec sous la coresponsabilité de F. Tronel (Supélec/CIDRE) et Sylvain Gombault (Institut Mines-Télécom, Télécom Bretagne/RSM).

Nous formons des RSSI qui définiront la Politique de Sécurité de l’Information (PSI) de l’entreprise, mettrons en place des solutions de sécurité adaptées et des processus qui permettront de sensibiliser l’ensemble des acteurs et de gérer les incidents de sécurité, de garantir la continuité du système d’information. Le déploiement des solutions de sécurité doit être complété par des démarches d’audit permettant de vérifier régulièrement le niveau de sécurité du système d’information. Le RSSI doit par ailleurs s’assurer que les solutions déployées respectent la législation en vigueur (générale et CNIL).

Programme

Formation la plus complète sur ce thème dispensée à Télécom Bretagne. Les étudiants bénéficient de la compétence des enseignants des deux écoles, avec une très forte implication des spécialistes de DGA MI (Bruz 35) et des établissements rennais du groupe Orange. Cela participe pleinement au développement d’une expertise cybersécurité en Bretagne.

7 mois de cours consécutifs suivie de 6 mois de stage en entreprise du domaine, 75 ECTS.

La première phase d’enseignement académique s’articule autour de 4 modules de formation répartis sur 6 mois à temps plein. Chaque module s’appuie sur un ensemble de cours, travaux dirigés, travaux de laboratoire et projets permettant un bon équilibre entre acquisition de connaissances académiques et mise en oeuvre pratique.

La deuxième phase prend la forme d’un travail d’étude et de recherche en entreprise d’une durée de 6 mois, qui conduit à la rédaction puis à la soutenance d’une thèse professionnelle.

  • Maîtriser les méthodes organisationnelles (méthode EBIOS, normes ISO 17799 et ISO 27001…) et techniques (authentification, certification, pare-feu…) permettant de protéger les ressources d’un système d’information.
  • Appréhender dans sa globalité, les problèmes liés à la sécurité des systèmes d’information en vue de gérer les risques associés (Risk Management).
  • Mettre en perspective l’environnement technique, économique et juridique dans lequel doit être créée la politique de sécurité du système d’information.

Nous avons récemment enrichi notre volume de cours de tests de pénétration d’un système correspondant au métier intruder/hacker éthique présenté au début de ce document lors du rappel des compétences issues du plan cyber:

  • être capable de formaliser les besoins de sécurité en prenant en compte toutes les dimensions ;
  • être capable d’élaborer des dispositifs techniques de sécurité répondant à des besoins de sécurité, en relation avec des experts techniques ;
  • être capable d’estimer ou faire estimer le niveau de sécurité d’un dispositif ou système d’information ;
  • être capable de gérer la sécurité d’un système d’information – notamment en réagissant aux incidents de sécurité 
pendant la phase d’exploitation, pour en réduire les impacts.
  • être capable de pénétrer les défenses d’un système d’information, d’en identifier les différents chemins d’intrusion possibles et leurs conséquences.

Localisation

Centrale-Supélec - Mines-Télécom

Avenue de la Boulaie – CS 47601 / 2, rue de la Châtaigneraie
CS 17607
35576 Cesson-Sévigné cedex

Volume horaire

7 mois de cours et 6 mois de stage

Public pré-requis

Diplôme de niveau bac+5, diplôme de niveau bac+4 avec au moins 3 années d’expérience professionnelle.
Des dérogations laissées à l’appréciation du jury pourront être accordées à des candidats bénéficiant d'une expérience professionnelle significative.

Responsables

Centrale Supélec

Frédéric Tronel

Mines-Télecom

Sylvain Gombault